Category

Non classé

Se connecter au WiFi avec le raspberry Pi 3

Premiers pas avec un Raspberry

By | Non classé | No Comments

Bonjour à toutes et à tous.

Félicitation ! Vous avez enfin franchi le cap et êtes entrés dans la secte de la framboise ! Mais maintenant vous vous demandez sans doute quoi faire avec. Pas de stress ! Je vais vous accompagner dans vos premiers pas. A travers ce tutoriel, je vais vous expliquer comment installer la distribution Raspbian sur votre raspberry (je l’appelerai RPi dans la suite du tutoriel).

Je tiens tout d’abord a vous informer d’une chose. Ce tutoriel sera large et s’adressera à tous les modèles de RPi (ceux avec WiFi intégrés et ceux qui ne l’ont pas).

Voici les différentes parties que je vais détailler :

  • Préparation de la carte SD
  • Paramétrage de la connexion SSH
  • Paramétrage de la connexion WiFi (Rpi 0w et RPi 3)
  • Première connexion et paramétrage
  • Activation du profil « root »

 

Préparation de la carte SD

Il va falloir un peu de matériel :

  • Un raspberry Pi 0w (dans mon cas)
  • Une carte SD (32 GB pour moi)
  • Un adaptateur secteur/micro-USB
  • Une alimentation 5v pour le raspberry

Dans un premier temps il va falloir préparer la carte SD afin de graver Raspbian dessus.

Afin de préparer cette carte SD il nous faut télécharger la dernière version de Raspbian http://downloads.raspberrypi.org/raspbian_latest. Il s’agit de cette version que nous allons installer sur notre carte.

Il va aussi nous falloir télécharger le logiciel Win32DiskManager que nous pouvons retrouver ici https://sourceforge.net/projects/win32diskimager/files/latest/download. Je vous laisse l’installer sur votre ordinateur.

Bien entendu il nous faut un port SD sur notre ordinateur pour pouvoir écrire dessus.

  • Décompressez l’archive de Raspbian afin d’obtenir un « .img ».
  • Cliquez ensuite sur l’icône représentant un dossier bleu à droite de « Image File ».
  • Sélectionnez l’image de Raspbian que vous venez de décompresser.
  • Dans l’onglet « Device » sélectionnez bien l’emplacement de votre carte SD. Faites bien attention à ne pas vous tromper !
Logiciel Win32DiskImager

Logiciel Win32DiskImager

  • Appuyez sur « Write » pour lancer l’écriture.
Ecriture de Raspian sur une carte SD

Ecriture de Raspbian sur une carte SD

Une fois terminé, la fenêtre affiche « Write Successful ». Ejectez la carte. La voilà prête pour le raspberry !

 

Paramétrage connexion SSH

Depuis la version « Stretch » de Raspbian, la sécurité au niveau des connexions a été renforcée (Je ne rentrerai pas dans les détails des nouveautés de cette version). En effet, par défaut il est impossible de se connecter en ssh ou wifi au raspberry. Mais n’ayez crainte, tout est prévu pour !

La première chose à faire est d’autoriser la connexion ssh. Comment ? rien de bien compliqué.

  • Commencez par créer un fichier sans extension (fichier texte par exemple auquel vous supprimerez l’extension .txt) donc le nom sera ssh.
  • Copiez ce fichier dans la partition boot de la carte SD précédemment configurée.

 

Paramétrage connexion WiFi (RPi 0w, RPi 3)

Maintenant que la connexion SSH est active, il est possible d’utiliser votre RPi via une connexion ethernet. Cependant, pour avoir une interaction vraiment sans contact physique, de nombreux utilisateurs préféreront utiliser le réseau Wi-Fi.

  • Commencez par créer un fichier nommé wpa_supplicant.conf
  • Vous pouvez paramétrer l’accès au réseau dès maintenant en utilisant un éditeur de texte (NotePad++, SublimText, etc…) et en écrivant les lignes suivantes :
1
2
3
4
5
6
7
8
ctrl_interface=DIR=/var/run/wpa_supplicant GROUP=netdev
update_config=1
country=FR
network={
        ssid="NomReseau"
        psk="MotDePasse"
        key_mgmt=WPA-PSK
}

(Pensez à remplacer « NomReseau » et « MotDePasse » par vos paramètres personnels.

  • Placez ce fichier dans la partition boot de la carte SD précédemment configurée.

 

Première connexion et paramétrage

Dans un premier temps insérez la carte SD dans le Raspberry puis connectez le à la box internet via un câble RJ45. Branchez ensuite l’alimentation du Raspberry.

Rendez-vous sur l’interface de la box internet http://192.168.1.254 (selon votre box).

Information connexion sur la box du raspberry

Information connexion sur la box du raspberry

L’adresse IP de mon Raspberry est 192.168.1.21.

A présent, lancez le logiciel Putty téléchargeable ici.

Entrez l’adresse IP de votre Raspberry et faites « Open ». Une console va s’ouvrir.

Console de connexion de Putty

Console de connexion de Putty

Le login par défaut est « pi »et le mot de passe par défaut est « raspberry ». Utilisons-les pour nous connecter dessus. Voici notre première connexion SSH sur notre Raspberry !

Première connexion en SSH sur le raspberry en profil Pi

Première connexion en SSH sur le raspberry en profil Pi

Ecrivez la ligne de commande

1
sudo raspi–config

Voici l’écran que vous devriez voir.

Fenêtre de configuration de Raspian

Fenêtre de configuration de Raspian

Faites « entrée » sur « Expand Filesystem » pour étendre la capacité de l’OS à toute la carte SD.

Vous pouvez améliorer la sécurité du profil « pi » du Raspberry en modifiant son mot de passe. Pour cela, il vous suffit d’aller dans « Change User Password ». Une nouvelle fenêtre va s’ouvrir vous indiquant que vous allez modifier le mot de passe pour « pi ». Appuyez sur « entrée » puis entrez votre nouveau mot de passe. (Aucun caractère ne s’affichera ! Attention de ne pas vous tromper !). Faites « entrée ». Le menu se rouvrira vous indiquant que la modification s’est parfaitement déroulée.

 

Activation du profil « root » (super-admin)

Nous allons à présent activer le profil « root » qui correspond au super-utilisateur du Raspberry.

Commençons tout d’abord par nous connecter avec le profil « pi ».

Tapez :

1
cat /etc/ssh/sshd_config

Vous devriez avoir à l’écran ceci :

Modification à apporter pour autoriser le profil root

Modification à apporter pour autoriser le profil root

Nous pouvons voir la ligne

« PermitRootLogin prohibit-password ». Nous devons la modifier en « PermitRootLogin yes ».
Afin de modifier le fichier nous devons taper

1
sudo nano /etc/ssh/sshd_config

Retrouvez la ligne à modifier puis effectuez le changement. Ensuite faites « ctrl+x » puis « y » puis « enter ».

1
sudo /etc/init.d/ssh restart

Maintenant reconnectez-vous avec le profil « pi ». Entrez cette commande :

1
sudo passwd root

et inscrivez le mot de passe du super utilisateur deux fois.

Faites un reboot, (sudo reboot) puis connectez-vous cette fois-ci avec le profil « root » et le mot de passe inscrit. A présent vous voilà super administrateur.

 

Vous savez à présent installer Raspian, créer une connexion ssh et wifi et paramétrer le profil root. Libre à vous d’apprendre le Python (je vous le conseille) pour jouer avec les ports GPIO, ou d’utiliser votre appareil pour d’autres utilisations.

A bientôt

Thomas A.

Image de Une

Participation à la MakerFaire 2018

By | Non classé | No Comments

Chers Maker,
Voici venu le temps de la rentrée, annonciateur souvent du retour de projets, d’articles mais aussi de conventions.
A propos de convention, vous pouvez dès à présent réserver les dates du 23, 24 et 25 novembre 2018 pour passer nous voir lors de l’édition 2018 de la MakerFaire Paris. En effet, pour une année supplémentaire, notre équipe sera présente pour vous accueillir et vous présenter nos divers projets. En supplément, vous aurez l’occasion cette année de découvrir plus en détail le projet SimpleDomo qui s’est largement précisé lors de ces deux derniers mois que nous avons pu passer à travailler dessus.

Ainsi, vous aurez l’occasion de découvrir les premiers prototypes de prises domotique ainsi que ceux de la centrale SimpleDomo. Vous pourrez en comprendre le fonctionnement et mieux cerner les finalités de notre projet. En complément, nous continuerons bien sûr à présenter notre volonté de transmettre nos connaissances sur la plateforme SimpleDuino en réalisant des projets concrets sur un vaste champ de sujets (Tracker solaire notamment) ou encore des projets futurs, portés sur le long terme, dont nous développons des « proof of concept », sortes de preuves de faisabilité, notamment avec l’idée d’un miroir connecté…

En conclusion, nous ne pouvons qu’insister sur la nécessité de passer nous voir, ne serait-ce que pour mettre un visage sur notre équipe qui s’efforce depuis près de trois années à vous proposer des articles d’une clarté, précision et rigueur à la hauteur de vos attentes.

A bientôt !

SimpleDuino à la MakerFaire Paris 2017

SimpleDuino à la Maker Faire Paris 2017

By | Non classé | No Comments

Cette année encore, l’édition 2017 de la MakerFaire Paris s’annonce prometteuse. Cette fois-ci, les équipes MakerFaire Paris ont choisi de faire de cet évènement un grand rendez-vous des Maker en rassemblant une plus grande quantité de Maker à la cité des sciences où le bâtiment entier sera réservé à l’exposition de projets en tout genre.

Bien sûr, nous avons envoyé un dossier de participation aux organisateurs et nous avons reçu rapidement la confirmation de notre présence à l’édition 2017 de MakerFaire Paris. Au programme, nous présenterons notre projet de drone autonome, « Autonomous Drone System (AES) » mais aussi notre projet domotique SimpleDomo dont vous pouvez déjà découvrir les grandes lignes sur le site « simpledomo.simple-duino.com ». Enfin, nous devrions présenter en avant-première un projet inédit dont une présentation sur notre site sera publiée lors de l’été 2017.

MakerFaire Paris se déroulera du 9 au 11 Juin à la Cité des sciences de Paris. L’évènement sera ouvert au public durant les trois journées.

Alors, n’hésitez pas, venez découvrir notre équipe, certe diminuée à cause des horaires que nos études imposent, mais nous ferons de notre mieux pour assurer une présence continue. Ce sera d’ailleurs vraisemblablement le cas avec la présence de Thomas Aubret le vendredi 9 juin qui sera rejoint par Fabien Aubret le 10 juin aux alentours de midi. Vous pourrez, en plus, découvrir le projet Raybot où Alexis Thézier, son fondateur, et Grégoire Aubret, co-fondateur Raybot et SimpleDuino, prendrons plaisir à discuter avec vous de ce projet.

En espérant vous rencontrer lors de l’édition 2017 de MakerFaire Paris, l’équipe SimpleDuino entière vous souhaite une réussite pour vos projets et vos examens / concours si vous êtes encore étudiant. (Un peu de solidarité n’a jamais fait de mal)

 

A bientôt 😉

Illustration de l'article "Raspberry Pi Zero W"

Sortie du Raspberry Pi 0 W

By | Non classé | One Comment

Ca y est, nous l’attendions tous !
La Raspberry Pi 0 enfin porté dans sa version Wireless se voit attribuer un nom des plus séduisant: Raspberry Pi Zero W. Ce nouveau Raspberry, pas plus grand qu’une carte bancaire intègre dès maintenant le BLE (Bluetooth Low Energy) et la même puce Wifi que son frère cadet le Raspberry Pi 3. La fondation ajoute ainsi à sa plus petite carte les demandes des utilisateurs en matière de connexion Internet. Il faut bien rappeler que, jusqu’à présent, relier le Raspberry Pi Zero « classique » au réseau constituait un réel problème pour un non-initié, vous aurez d’ailleurs l’occasion de le découvrir dans un prochain article… Avec ce Raspberry Pi équipé de sa puce wifi/bluetooth CYW43438 par Cypress (ex-Broadcom) qui équipe aussi le modèle 3 de la firme, on pourra désormais connecter notre Pi Zero aussi aisément que son grand frère.

 

Raspberry Pi 0 w

Raspberry Pi 0 w

 

Vendu à 10$ outre-Atlantique (11€ chez nous), c’est à dire deux fois plus chère que sa version « wired », c’est à dire sans wifi et bluetooth, son avenir est immense ! Le Raspberry Pi 3 a du soucis à se faire, celui-ci, beaucoup plus petit risque d’être préféré pour la robotique et la miniaturisation des projets.

 

Nos futurs Raspberry Pi Zero W étant déjà en route vers nous, nous reviendrons beaucoup plus en détail lorsque nous les aurons reçu.

Restez connecté, nous vous dirons tout sur la façon dont l’utiliser.

 

Thomas A – Fabien A – Grégoire A

Image de une voeux 2017

SimpleDuino vous souhaite une bonne année 2017

By | Non classé | No Comments

Voilà que 2017 s’annonce, une année pleine de promesses une fois de plus pour SimpleDuino. En effet, depuis début janvier, nous avons effectué une reconfiguration des systèmes SimpleDuino, ce que vous ne voyez pas finalement et ce pour deux raisons. La première, c’est que nous souhaitons un site plus rapide. La seconde c’est que nous devons nous forcer à rester à jour. Notre « corps de métier » c’est de transmettre des connaissances sur des produits / technologies qui n’ont rarement plus de deux ans d’existence (on parle souvent des produits dès leurs sorties). Il est alors dans la logique de garder tout notre site, toute notre infrastructure, entièrement à jour.

Concernant nos projets, nous n’avons rien arrêté et travaillons encore sur l’automatisation complète de notre drone mais surtout sur notre projet SimpleDomo. D’autres projets sont venus se créer, plus petit parfois, nous aurons l’occasion d’y revenir tout au long de cette année fabuleuse que sera sans nul doutes 2017.Voilà que 2017 s’annonce, une année pleine de promesses une fois de plus pour SimpleDuino. En effet, depuis début janvier, nous avons effectué une reconfiguration des systèmes SimpleDuino, ce que vous ne voyez pas finalement et ce pour deux raisons. La première, c’est que nous souhaitons un site plus rapide. La seconde c’est que nous devons nous forcer à rester à jour. Notre « corps de métier » c’est de transmettre des connaissances sur des produits / technologies qui n’ont rarement plus de deux ans d’existence (on parle souvent des produits dès leurs sorties). Il est alors dans la logique de garder tout notre site, toute notre infrastructure, entièrement à jour.

Mais il y a une chose importante que vous pouvez nous reprocher sur cette fin d’année 2016, le nombre plus faible de tutoriels mis en ligne. C’est là que nous devons aborder un sujet important avec vous. SimpleDuino fut à l’origine fondé pour partager nos connaissances sur l’électronique. Nous étions alors presque tous lycéens dans l’équipe et nous avions alors beaucoup de temps pour écrire et mettre en ligne des tutoriels. Ces dernières années, nous avons tous intégrés l’enseignement supérieur, tous vers des carrières d’ingénieurs et cela représente un certain temps à passer au travail. Si nous ne pouvons plus (pour l’instant, cela est bien entendu provisoire) être aussi actif qu’avant sur le site, nous nous efforçons (et toujours avec le sourire) de répondre aux questions posées sur le forum. Si nous prenons la peine d’expliciter ces absences ici, c’est que certaines personnes ont pu nous le reprocher d’une manière parfois involontaire mais on a aussi pu entendre dire que nous accordions trop de temps à nos études. Paradoxe lorsque l’on sait que certaines des connaissances que nous avons la chance d’acquérir pendant ces quelques années, nous les partagerons avec vous d’une manière simplifiée.

SimpleDomo ensuite, le système n’a pas connu de grands changements depuis quelques mois. Il nous reste à développer un « serveur » pour relier notre centrale à nos modules. Si ce travail semble bien dérisoire, il nécessite de nombreuses heures d’implications et vous comprendrez maintenant que nous ne pouvons pas nous permettre cela actuellement, nous serons certainement à plein temps sur le projet pendant les mois de juillet / août. Cependant, d’ici quelques semaines, nous devrions lancer un nouveau site au design épuré qui présentera les grandes lignes du projet. Vous pourrez alors voir quelques rendus (toujours provisoires) de ce grand travail, nous n’en dirons pas plus pour l’instant (surprise et patience donc).

Malgré tout, SimpleDuino reste là pour vous, nous sommes avant tout une équipe de passionnés, nous continuons à maintenir et à assumer le coût de nos infrastructures. Si vous souhaitez nous aider, le plus simple c’est de parler de nous autour de vous. Si vous vous sentez près à partager vos connaissances à travers des tutoriels, n’hésitez pas à nous contacter pour intégrer l’équipe et mettre en ligne vos tutoriels.

Finalement, toute l’équipe SimpleDuino se joint à cet article pour vous souhaiter une excellente année 2017 faites de beaux projets, de belles découvertes et de grandes innovations. Si nous continuons à nous investir autant pour vous, c’est que nous pensons profondément que les claviers et les écrans peuvent changer la manière dont nous voyons le monde. C’est aussi parce que nous restons persuadés que plus nous commencerons tôt à transmettre cette passion aux enfants, alors plus ces derniers sauront créer plus tard des applications toujours plus complexes et intéressantes. Nous en sommes au balbutiement de l’intelligence artificielle, nous terminerons donc cet article par une citation du Mathématiciens qu’est Cedric Villani :

Plus que jamais, l’école doit s’ouvrir au monde, inviter les jeunes à se frotter à des projets divers, à voyager.


 

SimpleDuino vous souhaite une excellente année 2017


Fabien Aubret – Thomas Aubret – Grégoire Aubret

Retour sur la MakerFaireParis 2016

By | Non classé | No Comments

Ce week-end la MakerFaireParis à donné rendez-vous aux Makers pour « changer » le monde. Un record de visite a été franchi puisque ce sont 65 000 visiteurs qui ont fait le déplacement, comparé aux 35 000 visites l’année dernière.

Nous y étions afin de vous rencontrer mais aussi pour parler programmation, Arduino et Raspberry.

Stand SimpleDuino MFP16

Stand de Simple-Duino dans le hall Maker Faire de la Foire de Paris 2016 à Paris Expo

Comme vous le savez maintenant, nous venons de terminer le drone. Il est fonctionnel et nous permet de filmer grâce au stabilisateur de GoPro®. Une caméra FPV a été ajoutée afin d’avoir un retour en temps réel et de pouvoir faire des vols en immersion.

Maintenant, il ne nous reste plus qu’à rendre ce drone autonome. Nous avons d’abord pensé réaliser les actions suivantes :

  • Coder la carte de contrôle avec son système de stabilisation
  • Coder un système de positionnement GPS
  • Coder un système de gestion d’obstacle
  • Coder un système de triangulation permettant de déterminer si un sol est suffisamment plat pour se poser
  • Coder un système de gestion de batterie
  • Réaliser une interface web ou un logiciel afin de le commander à distance

Bien évidemment, nous gardons le système de commande actuel afin de pouvoir récupérer la main en cas de problème.

Nous souhaitons rendre open-source ce système afin qu’il puisse être ajouté sur vos propres réalisations.

Nous allons réaliser un tutoriel par capteur et module que nous allons utiliser puis nous expliquerons la mise en commun de tous ces modules afin de répondre au cahier des charges que nous nous sommes imposés.

Bien entendu, la MakerFaireParis a été l’occasion pour nous de vous rencontrer mais aussi de rencontrer des partenaires. Nous avons notamment rencontré les équipes de eMotion Tech, une entreprise Française et toulousaine qui développe et propose à la vente des imprimantes 3D à des prix raisonnables. Nous avons rencontré les responsables du TechShop de Paris, de la créathèque à Nogent sur Oise, des ingénieurs de TxRobotic ou encore des responsables de la communauté Oui Are Makers.

Certains d’entre vous sont venus nous faire part du plaisir qu’ils prenaient à nous lire régulièrement, ces compliments nous vont droit au cœur, nous continuerons ce que nous faisons, cela nous motive encore plus, encore merci !

Rédacteurs et rédactrices de presse papier, nous ne vous oublierons plus ! Vous nous avez fait part de votre déception de voir nos images d’articles être disponibles seulement en 72dpi, la résolution largement répandue sur le web alors que vos formats nécessitaient des images en 300dpi. Sachez que l’équipe Simple-Duino s’appliquera désormais à proposer des « kits presse » en format .zip à la fin de chaque tutoriel. Ces « kits presse » contiendront les images de l’article en 300dpi. Cette mesure n’est pas rétroactive mais vous pourrez cependant demander des images d’articles antérieurs à cette décision en 300dpi en contactant l’équipe via l’adresse [email protected].

La MakerFaireParis nous a permis de présenter nos travaux tant en impression 3D, en modélisme ou en domotique. De nombreuses personnes ont été très étonnées de découvrir la totale gratuité de nos cours, c’est pourtant bel et bien le cas et cela le restera. Certains se sont inquiétés de notre modèle de financement. Pas d’inquiétude ! Si nous sommes là et que nous continuons de l’être, c’est avant tout parce que nous sommes passionnés. SimpleDuino continuera de proposer ses articles en accès libre, gratuit et sans inscription, c’est notre priorité.

L’équipe Simple-Duino s’est déjà remise au travail en préparant les tutoriels que nous avons promis lors de la MakerFaire. Pas plus d’infos pour l’instant, vous découvrirez d’autres nouveautés petit à petit.

Vous avez été nombreux à nous rendre visite et nous tenons tous à vous en remercier.


L’équipe de SimpleDuino

SimpleDuino à la MFP16

Simple-Duino à la Maker Faire Paris 2016

By | Non classé | No Comments

Bonjour à tous,

Il y a maintenant près d’un mois, l’équipe Simple-Duino a soumis sa candidature de participation à la Maker Faire Paris 2016. Si notre dossier a été retenu relativement rapidement, nous avons pris le temps de préparer l’ensemble des projets que nous apporterons là-bas, d’imprimer des flyers, des banderoles, etc… Afin que vous puissiez retrouver notre stand aisément. Alors, aujourd’hui, nous vous annonçons que nous serons présents le week-end du 30 avril / 1er mai. Vous pourrez retrouver notamment notre projet domotique, l’imprimante 3D prusa i2 dont vous suivez la construction depuis quelques semaines sur le forum ainsi que notre drone, entièrement imprimé en 3D. Nous apporterons du matériel supplémentaire afin de réaliser de petits projets devant vous et d’initier les nouveaux dans le monde de l’électronique.

N’hésitez pas à nous dire, si vous venez nous voir, que vous êtes inscrit sur le forum ou sur le site. Mettre un visage sur un pseudo c’est toujours agréable. N’ayez pas peur de nous, nous avons tout autant que vous envie de partager notre passion. Nous amenons du matériel pour montrer ce que l’Arduino et le Raspberry Pi nous permet de faire, à ce propos, nous aurons une large gamme de Raspberry, du 1 B au Pi 3, que vous pourrez observer sous toutes les coutures si vous n’avez pas eu la chance de commander avant les ruptures de stock.

Alors, nous n’avons qu’un mot à dire, Stay Tuned, you’ll be welcome…

La Maker Faire aura donc lieu le 30 avril / 1er mai à Paris Expo Porte de Versailles.

Au passage, si vous souhaitez nous proposer des projets que nous pourrions exposer sur le stand, n’hésitez pas à envoyer un mail à l’adresse de contact de Simple-Duino :

[email protected]

L’équipe Simple-Duino

Photo de une du tutoriel "Installer Raspian et VNC"

Sortie du Raspberry Pi 3

By | Non classé | No Comments

Hello world !

Si vous suivez un peu l’actu sur le site de l’organisation Raspberry Pi (http://raspberrypi.org) , alors vous êtes sans doute au courant qu’un nouveau Raspberry Pi a pointé le bout de son nez dans le froid de l’hiver le 29 février dernier. De notre côté, nous avons suivi cet evenement avec engouement puisque quelques fuites avaient déjà laissé présager de grands changements sur le nouveau Raspberry. Alors, lorsqu’il est sorti, nous nous sommes empréssé d’en commander un (en fait deux) le jour même. La bonne nouvelle, c’est qu’en écrivant ces lignes, j’en tient un exemplaire devant mes yeux. Des changements ?

Raspberry Pi 3 de dessus

Photographie du Raspberry Pi 3 vu de dessus

Raspberry Pi 3 de dessous

Photographie du Raspberry Pi 3 vu de dessous

Visuellement, assez peu. Le format est toujours le même, la position n’a pas changé et les boitiers du 2 B+ s’adapte donc parfaitement dessus. La position des composants n’a pas changé, à par peut être l’apparition de ce composant :

Zoom sur la puce wifi du Pi 3

Zoom effectué sur le principal nouveau composant du Rasbperry Pi 3: La puce Wifi/Bluetooth

Et oui, ce composant, c’est la principale nouveauté du Raspberry Pi 3… L’apparition du Wifi et Bluetooth L.E. (Low Energy) de série sur les cartes, un rêve pour tout bidouilleur. Et parce qu’ajouter tant de connectivité ne suffisait pas à Eben Upton, le Raspberry Pi bascule sur un processeur 64 bits cadencé à 1.2GHz (BCM2837). L’alimentation quant à elle n’a pas été oubliée, le Raspberry Pi tolère désormais 2.4A en alimentation (toujours 5V), ce qui permet d’y brancher des périphériques USB plus puissants, un disque dur externe par exemple. D’ailleurs, cette intensité est conseillée pour l’alimentation du Pi 3 puisqu’il faut aussi alimenter l’interface Wifi. On note trois détails moins importants sans doute, Le changement de connecteur MicroSD, plus besoin de « clipser » la carte, elle tient désormais simplement par friction. Les deux bornes RUN ont aussi été déplacé et enfin, la position des leds d’indication a aussi été modifiée.

Modifications Raspberry Pi 3 dessus

Photographie avec indications des modifications apportées sur le dessus du Raspberry Pi 3

Modifications Raspberry Pi 3 dessous

Photographie avec indications des modifications apportées sur le dessous du Raspberry Pi 3

Pour résumer, voici donc les nouvelles caractéristiques de la bête :

  • Processeur Broadcom BCM2837, 4 cœurs, 64 bits
  • Processeur cadencé à 1.2GHz
  • Toujours un port Ethernet
  • Wifi 802.11 b/g/n
  • Bluetooth Low Energy
  • Toujours le classique HDMI
  • Consommation de 2.5A
  • 1Go de RAM

Pour la mise en route, la dernière version de Raspbian datant du 26 février, les développeurs ont tout de même intégré la prise en charge du Pi 3 avec le Wifi et Bluetooth. Cependant, il devrait sans doute y avoir une version 64 bits de Raspbian qui correspondrait alors bien mieux au Raspberry Pi 3…

Je saute ici toute la partie installation de Raspbian, configuration initiale, etc… Ce n’est pas le sujet de cet article, vous retrouverez les principales étapes ici : https://simple-duino.com/bien-debuter-avec-le-raspberry-pi/

Notre objectif, c’est surtout de lancer notre Raspberry Pi 3 et de tenter ensuite de le configurer en wifi proprement… Allons y

En premier lieu, pour confirmer la présence d’une puce Wifi, j’ai lancé un ifconfig et j’ai obtenu le résultat suivant :

Visualisation du chipset wifi

Visualisation de la présence d’un chipset Wifi sur le Pi 3

 

A ce moment la, j’étais connecté en direct ethernet au Raspberry Pi 3. J’ai ensuite décidé de configurer le wifi pour qu’il se connecte à ma box, j’ai donc modifié le fichier /etc/network/interfaces de la manière suivante :

 

Aperçu du fichier interface

Aperçu du fichier interfaces du Raspberry Pi 3 après configuration Wifi

 

Un petit reboot et hop ! J’ai réussi à me reconnecter en ssh via wifi et à pinger les serveurs google :

 

Aperçu de la requête Ping

Aperçu de la requête Ping vers les serveurs Google lorsque le Pi 3 est connecté en Wifi

 

Le top du top sur ce nouveau modèle, c’est surtout que son prix n’augmente pas et reste aux alentours de 40€. Pour résumer, le Raspberry Pi 3 représente un tournant dans la gamme de produits Raspberry. Enfin, on intègre le Bluetooth et le Wifi directement sur la carte, gagnant ainsi en prix et en configuration. Le Raspberry Pi 3 permet de développer plus rapidement des projets IoT ou de coupler d’une manière relativement simple cet équipement à une application développée sur android par exemple.

Fabien A.

Simple-Domo: Des news du système

By | Non classé | No Comments

Bonjour tout le monde !

Vous vous souvenez de notre projet SimpleDomo ? Oui ? Et bien sachez que nous ne l’avons pas oublié et qu’il est même d’actualité dans notre équipe en ce moment même !

 

Introduction à Simple-Domo

Pendant la longue période de calme sur notre site, majoritairement due aux études qui nous ont pris un certain temps, nous nous sommes attelés durant notre peu de temps libre au développement de l’interface de notre système. Cependant, nous n’avons pas oublié le traitement de l’information car la partie récupération des données, interprétation et envoie aux prises est aussi développée.

Nous allons faire un point ensemble de ce qu’il reste à faire et de ce qui est déjà terminé. Pour cela, nous allons aborder le système selon trois points principaux : L’interface web, la gestion du flux de données et enfin, le contrôle des prises sans fils.

 

Interface Web

C’est principalement ici que nous concentrons toutes nos forces. La raison est simple, c’est la partie du système qui doit être la mieux réussie car c’est celle que verra l’utilisateur à chaque fois qu’il souhaitera contrôler ses prises. Ici, les bugs tant graphiques que fonctionnels sont nos pires ennemis.

A ce jour, nous sommes en plein développement de la partie Administration de l’interface web. Cependant, il faut comprendre que c’est la seule partie importante et complexe à développer. La raison est simple : puisque nous avons souhaité un système entièrement personnalisable, l’utilisateur doit pouvoir tout modifier, son menu, ses pages, ses prises sans toucher à une seule ligne de code. En théorie, l’idée est simple mais en pratique, côté programmation, on ne fait jamais trop confiance à ce que dit/rentre l’utilisateur. L’interface doit donc être simple et sans failles. Voici à ce jour l’allure de l’interface Administration de notre système :

Vous pouvez voir que nous avons adapté le flat-design avec un thème bootstrap (kit css). Cela nous permet de revenir vers une simplicité à la mode qui plait à bon nombre de personnes. Vous remarquerez que notre système est en anglais ! Et oui, nous avons souhaité qu’il soit international dans un premier temps. Ensuite, nous envisageons le développement d’un système de traduction dans la partie « General settings » qui vous permettra alors de choisir le langage de votre système.
screenshot_1_Simple-Domo

 

En parlant de langue anglaise, si vous êtes bilingue ou professeur d’anglais, sachez que nous accueillons volontiers votre aide au développement du système sur les traductions parfois complexes de termes techniques.

Notre interface web vous plait ? Parfait, c’est un bon début ! Continuons la visite de contrôle de notre système SimpleDomo !

 

Gestion des flux de données

Enfin, nous retombons sur notre quotidien, le vôtre aussi sans doute, l’utilisation du Raspberry Pi. Ici, nous avons choisi un Raspberry Pi B qui pourrait évoluer vers un B+. La raison d’un tel choix est simple : la connexion Ethernet est essentielle pour un système domotique fiable.

Ensuite, c’est un simple script Python, comme ceux que nous vous apprenons à développer sur notre site, que nous avons implanté au sein du Raspberry Pi. Ce script se charge d’effectuer la liaison entre l’interface web et les prises de contrôle.

C’est une partie cachée du système mais qui ne donne cependant aucun droit à l’erreur. En effet, si ce programme « plante », c’est le système entier qui s’arrête tant que nous n’aurons pas mis en place un moyen de relancer ce script au moyen de l’interface web.

Ici, pas grand-chose à dire, le script est plus ou moins terminé, même s’il est encore susceptible d’être modifier pour une meilleure adaptation à nos besoins.

 

Contrôle des prises sans fils

Et voilà la partie que nous allons enfin débuter. Ce sont un peu les pièces maitresses du système puisqu’elles permettront de contrôler vos appareils à distance. Même si la partie Hardware est plutôt simple, c’est la partie Software qui nous pose problème car l’utilisateur doit pouvoir relier d’une manière simple la prise qu’il a ajoutée sur son interface web avec la prise physique.

Bref, ici, il nous reste de nombreuses heures de réflexion et de programmation avant d’arriver à un résultat convenable.

 

En conclusion, vous voyez qu’il nous reste encore un petit bout de chemin à parcourir avant d’arriver au terme de ce projet. Sachez que nous sommes ouverts à toutes les propositions que vous pouvez laisser en commentaire sous cet article. Je prendrai soin d’y répondre personnellement pour vous remercier et vous informer si oui ou non votre proposition sera prise en compte dans le développement. Comprenez que le projet est vaste et que nous n’avons sans doute pas encore tout imaginé.

Enfin, n’ayez pas peur de commencer de grands projets. Dites-vous que ce qui vous plaît, plaira aussi à quelqu’un d’autre, essayez d’être universel et fier de votre travail. N’oubliez pas que dans tous les projets que vous aborderez, vous serez souvent le chef d’orchestre et qu’il reviendra donc à vous de prendre les grandes décisions. Ne réfléchissez pas, foncez, vous n’avez rien à perdre.

 

 

Image de une La domotique par Simple-Duino

La domotique vue par Simple-Duino

By | Non classé | No Comments

Bonjour à tous !
Aujourd’hui, l’article est spécial. En effet, je ne vais pas présenter un tutoriel mais plutôt un projet, notre projet, celui de la conception d’un système domotique de A à Z pour un prix général maximum de 100€.
C’est un réel défi que nous nous sommes lancé et qui a commencé il y a déjà un an avec la conception de notre système domotique DomoArduino.

Aujourd’hui, nous avons voulu allez plus loin. Nous débarrasser de la contrainte du filaire au profit de la radiofréquence, bref, simplifier ce que nous avions créé. Parce que la conception d’un tel système est complexe, longue et coûteuse, nous avons mobilisé toute l’équipe de Simple-Duino.
Notre système, nous l’avons appelé Simple-Domo. Nous sommes en train de développer l’interface web avant d’entamer ensuite le développement des programmes qui équiperont chaque prises sans fils.
Bien, la présentation est faite, je vais maintenant rentrer dans les détail.
Le système repose sur l’utilisation de 5 langages : HTML, CSS, PHP, JavaScript, Java, SQL.
Concrètement, l’interface web va interagir directement avec le Java qui pilotera alors l’envoie d’informations aux modules de prise.
Nous n’entrerons pas dans les détails puisque rien n’est encore définitif.
Ce qu’il faut retenir c’est que l’équipe de Simple-Duino développe la domotique de demain, une domotique fiable et à bas coûts.
Un grand merci à vous qui nous suivez. Vous faites vivre notre site et vous êtes chaque jour plus nombreux à venir visiter notre site.