was successfully added to your cart.

Suivez la construction d’une RepRap pas à pas

By 12 janvier 2016Projets
Image de Une construction d'une Prusa I2

Je vous propose aujourd’hui de suivre l’avancement de la construction d’une imprimante Prusa i2 RepRap sur le forum afin que vous puissiez échanger, partager et commenter à propos du projet.

Imprimante 3D Prusa i2

Imprimante 3D Prusa i2

 

  • Qu’est ce que le projet RepRap ?

« RepRap est la première machine autoréplicative de production d’usage général fabriqué par l’homme ».
Ce qui signifie qu’avec une imprimante il est possible d’imprimer les pièces nécessaires à la fabrication d’une seconde imprimante. Ce projet a vu le jour en 2008.
La RepRap est une machine de prototypage rapide à construire soi-même pour réaliser des objets à partir de filaments plastique en PLA et / ou en ABS.
Retrouvez l’ensemble des informations concernant le projet RepRap ici.

  • A quoi peut servir une imprimante 3D ?

Une imprimante 3D permet de réaliser des objets 3D en plastique à partir d’un fichier 3D que l’on a modélisé sur un logiciel de CAO.

  • Quelles sont les contraintes ?

Certaines pièces ne sont pas imprimables en 3D par exemple des petites figurines ayant des niveaux de détails très précis. En effet, nous sommes limités en terme de précision par la buse d’extrusion.
De plus, vous ne pouvez pas imprimer (pour le moment, car la technologie ne le permet pas), des objets avec plusieurs matériaux.

  • Description de la RepRap

Description Prusa i3

Description Prusa i3

1°) Châssis
2°) Plateau
3°) Extrudeur
4°) Moteur
5°) Carte de commande
6°) Courroies

  • Pourquoi fabriquer son imprimante ?

1) Connaître sa machine

Un des nombreux avantages de construire son imprimante soi même de A à Z, est qu’elle n’aura plus aucun secret pour vous. En effet, vous serez capable de détecter et réparer une panne, mais aussi de tenir à jour votre machine afin qu’elle puisse s’adapter aux nouvelles technologies.

Les nouvelles technologies ou les modifications de pièces sont directement accessibles sur internet et « imprimable » via votre imprimante 3D.

De plus, le fait de connaître parfaitement sa machine vous permettra de la modifier comme vous le voulez. Comme par exemple changer la géométrie de l’imprimante, augmenter sa taille pour avoir une plus grande surface d’impression… Libre à votre imagination. N’hésitez pas à partager vos créations et modifications sur notre forum.

2) Logiciel libre (Open Source)

La plupart des imprimantes fabriquées et vendues dans le commerce sont dites « propriétaire », c’est-à-dire que leurs plans, leurs modèles de fonctionnement et leurs informations techniques sont soit brevetés, soit tenues secrets. Il est donc difficile de modifier ou de réparer sa machine.

Qu’est ce que l’open Source ?

« Open source » désigne un logiciel ou le produit dans lequel le code source, les plans sont à la disposition du grand public, et c’est généralement un effort de collaboration où les programmeurs et les concepteurs améliorent ensemble le code source et partagent les changements au sein de la communauté ainsi que d’autres membres peuvent contribuer. (Source Wikipédia)

3) Economique

Bien que fabriquer soi-même son imprimante demande plus de temps, construire sa propre machine est bien souvent plus économique.

En effet, en 2014, les imprimantes 3D les plus accessibles sont de l’ordre des 400€ et peuvent monter jusqu’à 5000€, alors que monter soi-même sa machine revient à 250€ pour le model Prusa i2.

Vous choisissez vous même les composants que vous souhaitez utiliser, vous comparez les prix afin de trouver le juste prix entre Qualité et Economie. De plus, le prix d’un bobine de PLA est d’environ 20€ pour 1kg.

  • Fabrication

Tout d’abord, suivez la construction de la partie mécanique de l’imprimante : montage des pièces, montage des roulements, des axes.
Ensuite, suivez la partie configuration,
Puis la phase de test et première impression.

La partie électronique de l’imprimante se fera grâce au logiciel Open-source « Repetier-Host » téléchargeable gratuitement sur leur site internet et grâce à l’Arduino couplé à une carte de commande RAMPS 1.4. J’ai également décidé, pour un point de vu plus pratique, d’ajouter un écran sur l’Arduino afin de ne plus être obligé de passer par l’ordinateur pour imprimer une pièce.

La partie mécanique de l’imprimante étant terminée, je suis depuis plusieurs semaines en plein dans la programmation de l’imprimante.
J’utilise le logiciel Repetier-Firware. Ce logiciel se présente comme un site internet dans lequel nous devons renseigner les champs utiles.

Je vous laisse le temps de vous y adapter. La prise en main de cette configuration n’est pas très compliquée.

Après avoir configuré le logiciel, on nous propose de le télécharger. Faites le, et chargez le sur votre carte RAMPS 1.4 grâce au logiciel Arduino.

Voici les problèmes que j’ai rencontré :

  • Le moteur de l’extrudeur ne fonctionnait pas : Il y a une sécurité sur ce moteur. En effet, si la buse n’est pas chauffée à 170°C minimum, il est impossible de faire tourner le moteur.
  • Le plateau chauffant et le capteur du plateau n’était pas prit en charge. Pour résoudre ce problème, j’ai procédé de cette manière.
    Dans le fichier « configuration.h », il faut modifier une ligne :
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
// ############# Heated bed configuration ########################
 
#define HAVE_HEATED_BED 0 ( a mettre a 1)
#define HEATED_BED_MAX_TEMP 120
#define SKIP_M190_IF_WITHIN 3
#define HEATED_BED_SENSOR_TYPE 1
#define HEATED_BED_SENSOR_PIN TEMP_1_PIN
#define HEATED_BED_HEATER_PIN HEATER_1_PIN
#define HEATED_BED_SET_INTERVAL 5000
#define HEATED_BED_HEAT_MANAGER 0
#define HEATED_BED_PID_INTEGRAL_DRIVE_MAX 255
#define HEATED_BED_PID_INTEGRAL_DRIVE_MIN 80
#define HEATED_BED_PID_PGAIN_OR_DEAD_TIME 196
#define HEATED_BED_PID_IGAIN 33
#define HEATED_BED_PID_DGAIN 290
#define HEATED_BED_PID_MAX 255
#define HEATED_BED_DECOUPLE_TEST_PERIOD 300000
#define MIN_EXTRUDER_TEMP 150
#define MAXTEMP 275
#define MIN_DEFECT_TEMPERATURE -10
#define MAX_DEFECT_TEMPERATURE 290

Vous pouvez retrouver toutes les pièces à imprimer sur GitHub.


Suivez l’avancement et partager vos commentaires sur le forum.
Grégoire A.

Laisser un commentaire